Fauna

FAUNA

Jeu de

Friedemann Friese

2 à 6 joueurs
à partir de 10 ans
45 à 60 mn
Edition  Huch & Friends  2008
 
Impact de la langue : oui

animaux - connaissances - paris
Avec Fauna, étoffez votre culture animalière en vous amusant. Pariez sur les mensurations des animaux, et la localisation géographique de leurs habitats.






DescriptionParties

Présentation du Jeu

Fauna comme son nom l'indique est un jeu basé sur le monde animal. Il est proposé dans une boîte "carrée" classique, quoi que légèrement plus épaisse que ce que propose les autres éditeurs (Days of Wonder, Kosmos, ...).
Elle contient un grand plateau de jeu, plié en 6, sur lequel est représentée une carte du monde. Sous la carte, on trouve 3 échelles de mesures, l'une pour le poids, 2 pour la longueur (du corps, et de la queue).
Une piste de score allant de 1 à 120 borde le plateau.

Le reste du matériel est composé de :
  • 180 cartes animaux, imprimées recto-verso, un côté bordé de vert, l'autre de noir.
  • 1 boîte pour ranger les cartes utilisées durant la partie, et surtout masquer les réponses à trouver.
  • 6 jeux de 7 cubes en bois
  • 30 cubes noirs, afin de faciliter les décomptes
  • 1 pion lion, marqueur de premier joueur
  • 1 livret d'accompagnement présentant brièvement tous les animaux du jeu.
Chaque joueur reçoit les 6 cubes de la couleur de son choix, et place le 7ème sur la case "1" de la piste de score.
Une pile de cartes est constituée aléatoirement et placée dans la boîte prévues à cet effet. On choisi le côté des cartes qui sera utilisé. Le côté vert propose des animaux relativement plus faciles et communs que le côté noir. Il est bien entendu possible de panacher les 2.

Déroulement d'une Partie

La premier animal visible dans la boîte est celui qui fait l'objet des paris. Sur le haut de la carte (partie visible) figure son nom, un dessin le représentant, ainsi que le nombre de régions dans lequel il vit. Les mensurations faisant l'objet des paris sont également précisées (poids, longueur avec ou sans la queue, hauteur, longueur de la queue seule).
Ensuite, chacun leur tour les joueurs peuvent parier en plaçant 1 cube, soit sur une région de la carte, soit sur une des échelles de poids ou longueur. Il ne peut y avoir qu'un seul cube par région de la carte, et par case des échelles.
Les paris se poursuivent jusqu'à ce que plus aucun joueur ne souhaite, ou ne peuvent, placer de nouveau cube.

Ensuite, la carte est retirée de la boîte, révélant ainsi les réponses.

Les joueurs marquent des points pour chaque bonne réponse, mais également pour les réponses voisines : régions voisines et cases voisines de celle correspondant aux véritables dimensions de l'animal. Le barème à appliquer est indiqué sur le plateau.

Les pions sont avancés sur la piste de score. Lorsqu'à la fin d'un tour au moins 1 marqueur dépasse 80, 100 ou 120 points, selon le nombre de joueurs, la partie s'achève. Celui qui est le plus avancé remporte la partie.

Parties jouées : 3
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Fauna"

Verdict

C'est difficile à accepter après tant d'effort pour traduire les noms des animaux, mais les espoirs que j'avais placé dans Fauna ont été déçus. Pourtant je trouve l'idée vraiment très bonne de parier sur les dimensions et habitats des animaux. Mais la réalisation ne me semble pas totalement aboutie.

Le système de points n'est pas très convainquant, malgré le soin dont il semble avoir fait l'objet. Il contribue à casser le rythme du jeu, alors que celui-ci a déjà du mal à décoller.

De plus, je trouve illogique de considérer les régions terrestres comme voisines des régions maritimes pour l'attribution des points. Cela conduit les joueurs à parier sur des zones maritimes pour des animaux terrestre et l'inverse, dans le but de gagner quelques points supplémentaires. On sort d'une logique visant à trouver l'habitat naturel de l'animal, pour entrer dans une logique très comptable qui va alourdir un peu plus chaque décompte.

Ajoutez à ça la redistribution des cubes à la fin de chaque tour, et vous passez au final plus de temps sur des aspects comptables et mécaniques que sur les paris qui représentent pourtant le coeur du jeu.

On est loin de la légèreté d'un Gambit 7 qui est pourtant construit sur un principe proche.

Alors sans doute que le fait de jouer avec du texte en allemand n'arrange rien, il faut chercher le nom en français avant de commencer à jouer, ce qui ne contribue pas à la fluidité de l'ensemble. Mais on sent quand même bien que quelque chose à été raté, malgré un potentiel indéniable. Les parties manquent de tension et d'ambiance, ce qui est vraiment dommage pour un jeu de ce type.

Un jeu familial et éducatif original, auquel il manque un peu de fantaisie et de passion.



Interaction

Règles

Matériel


On se cultive en s'amusantLes décomptes
La gestion des cubes