Elasund

ELASUND

Jeu de

Klaus Teuber

2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
75 mn
Edition  Kosmos  2005
 
Impact de la langue : non

colonie - placement
Même s'il s'est montré moins créatif ces dernières années, enchaînant les déclinaisons des Colons de Katane, avec les remakes de ses anciens jeux, Klaus Teuber n'en demeure pas moins un auteur emblématique du monde du jeu allemand. Et lorsqu'il nous gratifie d'un véritable nouveau jeu, il est toujours accueilli avec grand intérêt.




DescriptionParties

Présentation du Jeu

La boîte d'Elasund est de même format que celle des Colons et son illustration rappelle clairement ses origines. Cependant, bien qu'il se déroule dans le même, Elasund est bien un jeu totalement nouveau.
Suite à la colonisation de l'île de Katane, les colons y ont fondé leur première ville : Elasund. C'est à sa construction que vous allez participer. Pour cela, vous aurez à votre disposition :
  • Un plateau de jeu représentant les fondations d'Elasund, découpées en cases qui accueilleront les tuiles bâtiments et les remparts.
    Les rangées sont numérotées de 2 à 12 (le 7 est volontairement absent) pour assurer la gestion du bateau (aux dés).
    Enfin, sur la partie gauche du plateau on trouve une échelle de commerce numérotée de 0 à 11.
  • 40 cubes de points de victoire (10 bleu, 10 vert, 10 jaune et 10 rouge)
  • 4 pions de comptage (1 par couleur)
  • 2 dés
  • 1 bateau
  • 37 bâtiments (16 aux couleurs des joueurs et 21 neutres)
  • 9 tuiles formant un puzzle d'église
  • 36 tuiles rempart (9 par couleur, numérotées sur leur verso de 1 à 9)
  • 51 cartes or
  • 39 cartes pouvoirs
  • 20 jetons de construction (5 par couleur, numérotés de 0 à 4)
  • 2 portes de la ville
  • 4 aides de jeu
Chaque joueur reçoit un ensemble de cube de victoire, bâtiments et tuiles de rempart de sa couleur.
Les tuiles de rempart sont triées par ordre croissant, les pions de comptage des tous les joueurs sont disposés sur l'échelle de commerce et les tuiles composant l'église sont mélangées et disposées en pile, faces cachées.

Les emplacements de départ sur lesquels devront être placés les 2 premiers bâtiments des joueurs sont indiqués directement sur le plateau. Il en va de même pour les portes de la ville, dont le placement est différemment selon le nombre de joueurs. La taille de la cité est ainsi adaptée, assurant un maximum d'interactions entre les participants.

Déroulement d'une Partie

Le tour de jeu est composé de 4 phases :
  1. Production
    Elle est contrôlée par les dés, comme dans Les Colons de Katane. Le bateau est placé en face de la rangée correspondante, et seuls les bâtiments de cette rangée rapportent. Le revenu est indiqué directement sur la tuile, en or ou carte pouvoir.
    Sur un 7 aux dés, les pirates attaquent : le joueur choisi librement la rangée sur laquelle il place le bateau et tous (lui compris) doivent se défausser d'autant de cartes (or ou pouvoir) qu'ils ont des cubes de victoires dans cette rangée.

  2. Construction (1 ou 2 bâtiments / remparts / église)
    - Pour construire un bâtiment, il faut qu'il y ait sur les cases où il va être construit, un minimum de jetons de construction (nombre indiqué sur la tuile). Ces jetons peuvent appartenir à plusieurs joueurs, mais alors celui qui construit doit être le plus fort sur cette zone. Il rend alors leur jetons à chacun des autres joueurs et leur rembourse la valeur de leur jetons.

    Un grand bâtiment peut remplacer un bâtiment plus petit. Il est également possible de remplacer un bâtiment de même taille, à condition de payer un surcoût en cartes pouvoir.
    Si le bâtiment est construit sur une case sur laquelle est représenté un moulin à vent (case de commerce), le joueur avance son marqueur sur l'échelle de commerce. Lorsque ce marqueur atteint les cases 3, 5, 7, 9 ou 11, il place un cube de victoire dessus.
    Lorsqu'il construit un bâtiment neutre, un joueur va y placer 1 ou 2 cubes de victoire de sa couleur..
    Enfin, lorsqu'un bâtiment et détruit, s'il contenait des cubes de victoire, ceux-ci sont rendus à leur propriétaire, et s'il était sur une case commerce, le joueur recule son marqueur sur l'échelle de commerce, ce qui peut le conduire à reprendre un cube de victoire supplémentaire.

    - Pour construire un rempart, il suffit de payer son coût (2 ou 4 ors), de prendre la tuile de rempart suivante sur sa pile et de la mettre en place sur le plateau. Certaines de ces tuiles permettent de gagner des cartes et d'autres de placer un cube de victoire.
    - Construction de l'église : contre 7 ors, un joueur peut construire une partie de l'église. L'église complète couvre 9 cases, dont obligatoirement le puis d'église, mais sa position exacte sera choisie par le premier joueur à construire l'un de ses éléments. Si un bâtiment se trouve à l'emplacement sur lequel doit être placé la prochaine tuile "église", il est détruit. L'église quant à elle, ne peut jamais être détruite !

  3. Placement d'un jeton de construction ou gain de 2 ors
    Contre la valeur indiquée sur le jeton, le joueur peut le placer sur le plateau, sur une case libre de la rangée où se trouve le bateau. En payant un surcoût en cartes pouvoir, il est possible de placer le jeton sur une autre rangée.
    Au lieu de placer un jeton, le joueur peut choisir de prendre 2 ors.

  4. Action supplémentaire
    Contre quelques cartes de pouvoir, il est possible d'effectuer une action supplémentaire : poser, déplacer ou remplacer un de ses jetons de construction, ou prendre 2 ors.
Le gagnant et le joueur qui est le premier à placer son 10ème cube de victoire sur le plateau (bâtiments, remparts et échelle de commerce).

Parties jouées : 3
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Elasund"

Verdict

J'ai commencé ma découverte d'Elasund par une partie à 2 joueurs, et je l'ai fini sur une impression très mitigée. Les mécanismes n'avaient pas l'air mauvais, mais la partie nous a paru bien terne.

A 3 et 4 joueurs l'intérêt est remonté assez nettement. On ne passe pas notre temps à essayer de répondre au coup par coup aux attaques de l'adversaire.

Evidemment, il y a toujours les dés pour gagner des ressources, comme dans les Colons de Catane. Il faudra donc commencer par se placer de préférence sur les lignes de plus forte probabilité pour s'assurer des revenus réguliers.

Ensuite, le placement des jetons de construction est capital. Il permet de prendre une sérieuse option sur certaines zones de construction, et peut vous permettre également de protéger vos bâtiments contre une éventuelle destruction.
Par le jeu des constructions/destructions, les points de victoires font de nombreux aller-retour entre la réserve des joueurs et le plateau. Il faut rester attentif à la situation de chacun, car il est aussi facile de poser 2 ou 3 points de victoires en un seul tour que de les perdre.

Elasund est un jeu typiquement allemand, aux mécanismes plutôt bien conçus, mais qui au milieu de la production d'aujourd'hui manque un peu d'audace.

Un Teuber de plus dans l'univers des Colons de Katane, pas mauvais du tout, mais qui manque un peu de renouveau.



Interaction

Règles

Matériel


Mécanique solideHasard des dés
Rien de bien neuf