Lignum

LIGNUM

Jeu deAlexander Huemer



bois
gestion
2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
90 à 120 mn
Edition Capstone Games   2017
Impact de la langue : peu












DescriptionParties

Présentation du Jeu

Lignum est proposé dans une boîte rectangulaire de format classique (Riverboat, Haspelknecht). Elle contient :

  • Un plateau de jeu, plié en 6 et imprimé recto-verso : un côté pour le jeu de base, l'autre pour le jeu avec l'extension meuniers et bâtiments incluse dans la boîte. Il représente une région forestière avec 6 zones de coupe de bois, entourées d'un chemin comportant 20 emplacements (22 sur le côté avec l'extension).
  • 4 plateaux joueur (scieries),
  • 4 tuiles de piles de bois, aux couleurs des joueurs,
  • 4 disques d'ordre du tour, aux couleurs des joueurs,
  • 2 marqueurs de phase et de saison, octogonaux,
  • 4 cartes de prêts,
  • 19 cartes de placement, pour gérer le réapprovisionnent en bois et nourriture des zones de coupe,
  • 8 cartes hiver,
  • 10 cartes de travail planifié,
  • 19 cartes de tâche,
  • 77 jetons :
    • 10 chariots,
    • 12 radeaux,
    • 6 luges,
    • 18 scies,
    • 2 nourritures,
    • 1 dollar,
    • 18 artisanats
  • 16 meeples marrons de bûcherons,
  • 10 meeples violets (annoncés verts dans la règle), porteurs de bois,
  • 5 meeples gris, scieurs,
  • 4 ouvriers polyvalents aux couleurs des joueurs,
  • 4 contremaîtres,
  • 24 jetons de zone de coupe (6 par couleur de joueur, numérotés de 1 à 6),
  • 80 pièces de monnaie de 1, 2, 5 et 10 dollars,
  • 24 jetons de travail planifié (6 par joueurs),
  • 12 disques et 25 bâtons marrons, de bois tendre,
  • 10 disques et 10 bâtons noirs, de bois dur,
  • 28 disques et 45 bâtons beiges, de bois de chauffage,
  • 8 pions de blé de fourrage,
  • 40 cubes verts de nourriture.

Chaque joueur prend l'ensemble du matériel d'une couleur et reçoit 5 pièces pour débuter la partie.
2 cartes hiver sont tirées au sort et placées sur le côté du plateau. Elles indiquent la quantité de nourriture et de bois de chauffage que les joueurs devront payer à la fin de chaque hivers.
Des cartes "tâche" et "travail planifié" sont mises en place à côté des leurs emplacements d'action respectifs. Leur nombre dépend du nombre de joueurs.
Enfin, du bois de chauffage est placé dans les 6 zones de coupe.


Déroulement d'une Partie

Dans Lignum nous allons recruter pour chaque saison des bûcherons afin de couper du bois, des porteurs qui le transporteront jusqu'à notre scierie où il pourra être vendu comme tel ou découpé par des scieurs et asséché pour augmenter sa valeur. Ces actions nécessitent de nombreux équipements (scies, radeaux, charrettes, luges) qu'il faudra récupérer le long du chemin d'approvisionnement et défausser après usage.
La vente de bois nous assure des revenus régulier en cours de jeu et la réalisation de tâches d'autres plus conséquent en fin de partie.

Une partie correspond à 2 années, composées chacune de 4 saisons.
Printemps, été, automne sont joués de façons identiques :

  • Préparation : on remet en place les éléments le long du chemin d'approvisionnement, de nouveaux jetons de bois et de nourriture dans les zones de coupe.
  • Choix de la zone de coupe : Il s'effectue secrètement et en simultané. La règle avancée, propose de choisir dans l'ordre inverse du tour (donc dans l'ordre d'arrivée en forêt au tour précédent).
  • Parcours du chemin d'approvisionnement :
    Il est composé de 20 emplacements permettant aux joueurs de récupérer des équipements (radeaux, charrettes, luges, scies), des jetons artisanat, de la nourriture, de recruter des bûcherons, des porteurs et des scieurs, d'acheter du fourrage pour nourrir les bêtes qui tireront les charrettes. Il comporte également un marché pour vendre nos jetons artisanat, acheter des scies et de la nourriture.
    Enfin on trouve également 2 emplacements spéciaux avec des cartes:
    • Travaux planifiés : ce sont des actions plus avantageuses que les actions classiques, mais qui doivent être planifiées de 1 à 3 saisons à l'avance, et ne pourront être exécutées qu'à ce moment là.
    • Tâches : Il s'agit de contrats que les joueurs peuvent acquérir dans le but de les réaliser d'ici la fin de la partie.
  • L'ordre de sortie du chemin d'approvisionnement détermine l'ordre du prochain tour.
    Les étapes suivantes du tour de jeu sont suivie sur la piste figurant sur le haut du plateau de jeu.
  • Découpe du bois : 1 bûcheron permet de prendre 1 jeton de bois brute dans la zone de coupe sélectionnée et de le placer sur notre tuile "Pile de bois".
  • Arrivée des radeaux chargés au tour précédent.
  • Transport du bois entre notre "Pile de bois" et la scierie. La capacité de transport dépend des moyens choisis et du nombre de porteurs que nous avons recruté.
  • Sciage : 1 scieur avec une scie coupe 1 jeton de bois brut en planches. Le nombre de planches dépend du type de bois (cf plateau scierie).
  • Tâche : Les joueurs peuvent prendre le bois qui correspond à la demande de leur contrat et le placer sur les cartes correspondantes.
  • Vente : Les prix sont indiqués sur notre plateau individuel, selon le type de bois et s'il est brut ou découpé.
  • Séchage : Il est possible de faire sécher une partie de notre bois en attente de vente afin d'augmenter sa valeur. Le bois séché peut également être nécessaire pour certaines cartes tâche.
Les équipements sont dépensés après usage. Les bûcherons, porteurs et scieurs ne sont recrutés que pour la saison en cours. Qu'ils aient été utilisés ou pas, ils retournent sur la plateau au début de la saison suivante.
Lorsque le bois arrive à la scierie il faut choisir immédiatement ce que l'ont veut en faire :
  • Vente et/ou séchage
  • Découpe
Après sa découpe, le bois peut de nouveau intégrer le stock destiné à la vente et au séchage, ou être placé dans la réserve pour le chauffage (paiement en fin d'hiver).

L'hiver les possibilités sont réduites. Il n'y a pas de chemin d'approvisionnement, pas de recrutement ni de récupération d'équipements. De plus, à la fin de chaque hiver, les joueurs doivent payer une certaine quantité de nourriture et de bois de chauffage découpé. Des pénalités financières sont appliquées pour chaque élément manquant.
Les actions de l'hiver sont :

  • Découpe de bois de chauffage (en provenance de la réserve, pas des zones de coupe).
  • Transport du bois (par luge uniquement).
  • Sciage
  • Tâche (2e année uniquement).
  • Paiement de la nourriture.
  • Paiement du bois de chauffage.

L'argent est essentiel car il permet de recruter du personnel, d'acheter des scies et de la nourriture. Si besoin, les joueurs peuvent contracter un emprunt de 4$, qu'il devront rembourser 7 en fin de partie. Si jamais cela ne suffit pas, ils peuvent en prendre un 2e, mais le coût à rembourser passe alors à 16$. Il n'est pas permis de faire plus de 2 emprunts.

A la fin du 2e hiver, une vente finale de bois a lieu, puis les joueurs reçoivent l'argent des tâches réalisées. Ceux qui ont contracté des emprunts doivent les rembourser.
Le joueur qui est finalement le plus riche l'emporte.

Parties jouées : 5
Parties commentées : 5

25/02/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs, avec l'extension meuniers et bâtiments.
Si le déroulement des parties n'est jamais tout à fait le même, les points clefs qui guident nos actions eux ne sont pas très variés : les tâches. Le gagnant est toujours celui qui en réalise le plus (3 ou 4 en général).
J'ai été un peu léger cette fois, en me contentant de tâches simples et donc peu rémunératrices. Elles s'accommodaient mieux avec mon jeu... Mais du coup je me fais un peu distancer (11 points) malgré une assez bonne optimisation globale.
Même s'il est clairement possible de faire mieux question optimisation, j'ai l'impression d'avoir déjà un peu fait le tour du jeu, sans doute à cause du manque de stratégies alternatives.

18/02/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs, avec l'extension menuisiers et bâtiments.
Si l'intérêt des menuisiers ne nous a pas semblé évident, celui des bâtiments est par contre immédiat. Ils nous apportent des facilités qui simplifient notre gestion. Et même si nous les avons peu et mal exploités pour cette première, c'est un bonus appréciable qui ne complexifie en rien le jeu.
Pour le reste, même si nous avons commis encore une petite erreur sur le renouvellement des tâches, l'ensemble est relativement maîtrisé. Lignum ne propose pas de stratégies variées. Ce sont les tâches qui permettent de rentabiliser au mieux le bois et qui sont par conséquent la clé de la victoire. Il faut en prendre rapidement, et construire notre jeu dans le but de les satisfaire avant la fin de la partie.

20/01/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Nous avons une fois de plus tous pris un crédit assez rapidement pour booster notre développement et ainsi focaliser notre attention sur l'optimisation de la gestion du bois, sans trop nous soucier de notre capital. La logique d'ensemble est bien acquise, mais la gestion des tâches, des travaux planifiés et des phases d'hiver peut encore être améliorée.
Une nouvelle fois la différence se fera sur la réalisation des tâches. J'ai attendu un peu trop avant d'en prendre, pour choisir celles qui me semblaient le plus pertinentes au regard de mon développement. J'aurais du sans doute procéder à l'inverse, en commençant par prendre les tâches et adapter mon développement en conséquence. Du coup, en fin de partie j'avais du bois en quantité, mais pas celui nécessaire pour remplir les tâches proposées. Le hasard de l'arrivée des cartes ne m'a pas été favorable, et du coup, je termine avec une quinzaine de points de retard.
Quant au joueur qui découvrait le jeu, même s'il réalise un score honorable, il termine bon dernier. Comme quoi quelques parties sont nécessaires pour prendre en main le jeu.

07/01/2018 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Nous avons essayé cette fois la variante dite tactique, dans laquelle nous choisissons les zones de coupe dans l'ordre d'arrivée sur la case "Forest Clearing" (à la sortie du chemin d'approvisionnement). Ça augmente un peu l'intérêt de sortir vite du chemin et cela évite le hasard du choix d'une même zone qu'un adversaire.
Nous avons tous les 3 rapidement pris un crédit afin de booster notre démarrage. J'évite ainsi les déboires de ma partie précédente, ce qui me permet assez vite de me lancer dans la réalisation de tâches et de me battre pour la victoire.
La planification est encore un peu difficile, mais petit à petit on se familiarise avec les mécanismes de coupe, transport, sciage, vente et assèchement du bois. Et il est agréable de sentir qu'une marge de progression existe encore après 2 parties.
Je suis néanmoins réservé sur le long terme car en définitive, nos actions restent répétitives et nos choix portent principalement sur de l'optimisation liée à la situation de jeu (arrivée des jetons, du bois et choix des joueurs) et de la planification.

01/01/2018 - 1 partie
Une partie de découverte, à 3 joueurs.
Pour commencer l'année nous plongeons dans du lourd ! Les explications sont un peu longues et la partie aura durée environ 4h. Pour autant nous ne nous sommes pas ennuyé, même si j'ai rapidement senti que j'avais loupé mon début de partie et qu'il me serait bien difficile de revenir.
Il est important d'avoir rapidement des revenus confortables pour pouvoir recruter des bûcherons et porteurs, qui nous permettent d'accélérer notre développement. Une fois cette partie là gérée, le reste est de l'optimisation, selon les type de bois ajoutés, et les tâches à disposition des joueurs.
Nous avons tous beaucoup apprécié Lignum qui est un jeu exigeant, mélangeant habilement planification et optimisation. Mais même si il y a déjà beaucoup de choses à gérer, j'ai envie de regarder assez vite ce que propose l'extension incluse car j'ai tout de même une petit réserve sur la rejouabilité à long terme avec simplement la règle de base.


Verdict

Comme de nombreux jeux du même type, Lignum ne fait pas beaucoup envie au premier abord, que ce soit par son thème ou son esthétique. Pourtant c'est indéniablement un bon jeu, un de ceux où l'on ne se contente pas d'optimiser notre tour au regard de la situation sur le moment, mais où il faut également anticiper nos actions, plusieurs tours à l'avance.

Les premiers temps, on s'emmêle un peu les idées entre le bois de chauffage, le bois tendre et le bois dur qu'il convient de gérer simplement comme 3 ressources différentes. Le thème est très bien intégré, mais sans beaucoup d'originalité au niveau des mécanismes : collecte, transport et transformation de ressources, dans le but de satisfaire des commandes.
Même le principe du "supply path", ce chemin d'approvisionnement que l'on parcours pour préparer notre phase d'actions et qui apporte l'essentiel de l'interaction et donc de la tension du jeu, a déjà été utilisé de façon très similaire dans Francis Drake.

Acquérir des cartes tâches et les réaliser reste l'objectif premier qui guide nos choix. Elles nous permettent de rentabiliser bien mieux notre bois qu'en le vendant, même après l'avoir asséché. C'est un peu dommage qu'il n'y ai pas de stratégie alternative permettant de varier les parties de façon plus importante. On sait ce qu'on doit faire, après il "suffit" de se concentrer sur l'optimisation et la planification des tours. Heureusement, le "supply path" introduit de l'incertitude grâce aux interactions avec nos adversaires. Il limite la porté de nos calculs d'optimisation et nous oblige à une adaptation permanente. Et puis la multiplication des moyens de transports et de leurs caractéristiques élargit les possibilités. Mais on reste sur une variabilité un peu limitée.

Un solide jeu d'optimisation et de planification.

Complexité
19%
Matériel
96%
Règles
96%
Ambiance
48%
Thème original et bien intégré.
Planification à moyen et long terme.
Le "supply path".

Thème pas très motivant.
Une seule stratégie.
Mécanismes classiques