Dokmus

DOKMUS

Jeu deMikko Punakallio



placement
2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
20 à 40 mn
Edition Lautapelit   2016
Impact de la langue : non








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Dokmus est proposé dans une boîte rectangulaire de format classique. Elle contient :

  • 8 grandes tuiles carrées de paysage, composées chacune de 49 cases, et imprimées recto verso,
  • 5 tuiles Gardien,
  • 1 tuile de premier joueur,
  • 25 pions dans chacune des 4 couleurs des joueurs,
  • 4 marqueurs de score,
  • 6 aides de jeu (1 par langue)
Les 8 tuiles sont disposées au centre de la table, de façon à former un carrée de 3x3, avec un trou en son centre. Chaque joueur reçoit l'ensemble des pions de sa couleur.
Un premier joueur est déterminé aléatoirement, et reçoit le talisman et les 5 tuiles Gardien.
Dans l'ordre inverse du tour, chaque joueur place un pions sur emplacement en bordure d'une des tuiles d'angle pour débuter son territoire.


Déroulement d'une Partie

Chaque tour commence avec un "draft" des tuiles Gardien. C'est à dire que le premier joueur choisi secrètement l'une 5 tuiles Gardien et passe les 4 autres à son voisin de gauche, qui en conserve une etc...
On appelle ensuite successivement les numéros des tuiles et les joueurs effectuent leur tour dans cet ordre.

Un tour de jeu consiste à :

  • Jouer 3 pions (obligatoire)
  • Utiliser le pouvoir de son Gardien (facultatif)
Le pouvoir peut être utilisé à n'importe quel moment de son tour de jeu.

Les paysages
Sur les tuiles de terrain, on trouve les paysages suivants : plaine, forêt, montagne, volcan, eau, ruines, temple. La construction sur l'eau, les montagnes et les temples est interdite, mais une étendue d'eau peut être franchie. Pour cela, il faudra défausser l'un des 3 pions devant être joué. Un tel sur-coût s'applique aussi lorsqu'on entre dans une nouvelle forêt. Enfin, un pion peut très bien être placé sur un volcan, mais il devra rejoindre la défausse à la fin de son tour.
Les pions défaussés sont regroupés sur le plateau de score dans une case prévue à cet effet.
Enfin les ruines permettent d'appliquer l'un des pouvoirs de Gardien à la tuile sur laquelle elle se trouve.

Les pouvoirs des Gardiens

  1. Devenir 1er joueur
  2. Déplacer une tuile paysage en ligne droite
  3. Déplacer 1 bâtiment
  4. Tourner une tuile de 90°
  5. Choisir l'un des 3 pouvoirs (2 à 4)

Lorsque les joueurs ont placé tous leurs pions, on procède au décompte :

  • 1 point par ruine,
  • 2 points par temple rouge à côté duquel le joueur a au moins 1 pion,
  • 3 points par tempe jaune,
  • 8 points (5 à 2 joueurs), pour chaque tuile sur laquelle un joueur est à côté de tous les temples,
  • De 1 à 27 points selon le nombre de tuiles paysage sur lesquelles un joueur est présent à côté d'au moins 1 temple.
  • Enfin quelques points de victoire sont également attribués aux joueurs ayant le plus de pion sur le plateau de score.
Le joueur totalisant le plus grand nombre de points est le vainqueur.

Parties jouées : 8
Parties commentées : 6

10/09/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Revanche de la partie de la semaine précédente, celle-ci se terminera dans le même ordre, mais avec des scores bien plus serrés puisque seuls 2 points séparent le 1er du 2e et le 2e du 3e. 2 petits points qui démontrent bien le bon équilibre entre les différentes stratégies possibles.
En ce qui me concerne, je me suis attaché à contrôler au moins 1 temple sur chaque tuile. Mes adversaires jouerons de façon plus équilibré entre les différentes sources de points.
La différence se sera donc faite sur la vision du jeu et l'exploitation des pouvoirs des divinités. Ce qui est finalement rassurant.

03/09/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs.
Retour sur l'une des nouveautés familial+ du dernier Essen. Le jeu est toujours aussi agréable, fluide et malin et cette partie nous aura donné envie d'y revenir plus régulièrement.
En tout cas, il est dommage que le jeu n'ai pas plus fait parlé de lui. Il a sans doute été un peu masqué par l'autre nouveauté Lautapelit : Flamme Rouge.

24/02/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs.
Nous profitons de quelques jours de congés en famille pour revenir sur Dokmus. Si la règle nous revient rapidement, il en est tout autre en ce qui concerne l'élaboration d'une stratégie. Ma vision du jeu n'est pas bonne et je peine à m'étendre autant que souhaité sur les différentes tuiles.
Même si je parviendrai à limiter les dégâts, le résultat final confirmera mon impression d'être un peu passé à côté de cette partie, même si j'ai pris plaisir à y jouer.

28/10/2016 - 1 partie
Après notre partie de Railroad Revolution et nos longues discussions qui suivent, nous finissons la soirée en faisant découvrir Dokmus à notre partenaire du soir.
Nous commençons à mieux appréhender les possibilités offertes par les tuiles de pouvoirs, ce qui nous permet d'avoir un meilleur contrôle sur la partie, mais aussi de voir les limites du jeu : sympathique, mais au renouvellement limité.

18/10/2016 - 1 partie
Notre première partie à 2 joueurs.
Le territoire est réduit à 5 tuiles au lieu de 8 habituellement, donc les possibilités de les bouger également, mais l'essentiel du jeu semble plutôt bien préservé.
Nos problématiques restent les mêmes, s'étendre sur l'ensemble du territoire, et prendre les places auprès des temples, avant notre adversaire.
Là encore il faudra voir sur la durée, mais pour le moment, Dokmus se présente comme une une alternative des plus sympathiques à Kingdom Builder

17/10/2016 - 1 partie
A peine revenu d'Essen où nous avons découvert Dokmus, nous nous lançons dans une nouvelle partie à 4 joueurs, dont 2 qui découvraient le jeu.
Le jeu est vite expliqué et si on ne mesure pas immédiatement l'intérêt des différents pouvoirs, plus on avance dans la partie, et plus il paraît clair que nous les avons sous-exploité.
Le jeu demande une bonne appréhension des différente façon de marquer des points, et des possibilités offertes par les pouvoirs. Il faut les mettre à profit pour étendre son territoire sur les tuiles et multiplier ses points.
Dokmus est vraiment l'une des bonnes surprises du dernier Essen.


Verdict

Dokmus rappelle beaucoup Kingdom Builder. On y retrouve le même mécanisme de base consistant à placer 3 pions à son tour, de proche en proche. Par contre la liberté est totale pour le choix du terrain, si ce n'est que selon sa nature il peut y avoir un sur-coût obligeant à défausser un de ses 3 pions.
Pourtant je dois reconnaître que nous n'avons pas été aussi accroché que nous l'avions été par Kingdom Builder. Les choix sont plus complexes avec les pouvoirs des Dieux, ce qui rend le jeu plus tactique, mais en même temps, les tours ont tendance à s'allonger, chacun évaluant les différentes possibilités qui s'offrent à lui avant de jouer.


Complexité
76%
Matériel
72%
Règles
72%
Ambiance
48%
Simple
Les pouvoirs

Un peu répétitif.