Dead of Winter

DEAD OF WINTER

Jeu deIsaac Vega
Jon Gilmour



cartes
coopératif
dés
zombie
2 à 5 joueurs
à partir de 14 ans
60 à 120 mn
Edition Filosofia   2015
Impact de la langue : oui
DescriptionParties

Présentation du Jeu


Parties jouées : 3
Parties commentées : 3

16/08/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Encore une fois nous avons choisi une partie courte, et encore une fois elle a durée plus de 3h alors que nous avons perdu avant la fin de la partie.
Cette fois, 2 joueurs ont été exilés par erreur... En effet l'un de nous avait pour objectif d'exiler le traître, s'il y en avait un. Ce n'était pas le cas, mais il a pris le risque, pour gagner seul ou perdre ensemble. Encore un travers du jeu qui ne me convainc toujours pas. Ses mécanismes sont bien conçus, logiques et cohérents avec le thème, mais les parties sont trop longues et répétitives. C'est souvent le lot des jeux coopératifs, et Dead of Winter n'y échappe pas, malgré tous les efforts des auteurs et les qualités indéniables du jeu.
Je pense qu'au fond nous ne sommes pas de très bons clients pour ce type de jeux.

09/08/2015 - 1 partie
Une nouvelle partie à 4 joueurs.
Nous avons pris un objectif pour une "partie courte", qui a quand même durée 3h... Il y a vraiment beaucoup de points de règle qu'il est facile d'oublier et le déroulé de chaque manche n'est pas encore fluide. J'avoue qu'il me tardait que ça se termine.
Pourtant le jeu est bien pensé pour être très rejouable, mais je ne lui trouve pas le côté fun des Chevaliers de la Table Ronde, avec leurs différentes quêtes, et pour un jeu (pseudo)coopératif c'est dommage.
En plus les objectifs des joueurs ne sont clairement pas équilibrés, et peuvent devenir très compliqués selon l'objectif commun. Je devais par exemple conserver 3 cartes nourriture, alors que le scénario portait justement sur une pénurie de nourriture, avec donc de nombreux personnages vulnérables.
Ensuite, je n'ai pas eu de chance au dé, et à 3 reprises je suis tombé sur la morçure... Du coup, la 3e fois, mes partenaires ont hurlé que le dé n'avait pas roulé et que je devais le relancer. La réussite ou l'échec de notre équipe ne tenait qu'à ça.

26/07/2015 - 1 partie
Une partie de découverte à 4 joueurs.
La lecture de la règle a été un peu laborieuse, les actions proposées étant plutôt inhabituelles, et l'explication qui s'en est suivie à pris elle-aussi un long moment.
Nous avons donc un peu pataugé au début, le temps de déterminer ce qu'il fallait essayer de faire en priorité, à savoir éliminer des zombies.
Pour cette première partie j'héritais du rôle de traître, ce qui n'a jamais été mon fort, mais je parvins malgré tout à détourner les soupçons durant l'essentiel de la partie et je ne suis pas passé loin de la victoire.
Le jeu en lui-même m'a paru un peu répétitif. On fouille, on espère trouver les bonnes cartes pour les crises, et on tue des zombies. Il n'y a pas vraiment de stratégie derrière tout ça. Nous verrons pour les prochaines parties, avec de nouveaux objectifs ce que ça donne, mais pour l'instant je ne suis pas fan et mon jeu coopératif préféré reste Les Chevaliers de la Table Ronde.


Verdict

Le jeu a beaucoup fait parler de lui et conquis de nombreux amateurs de jeux coopératifs. Il faut reconnaître qu'il exploite bien son thème et reprend les meilleurs éléments de bon nombreux des ténors du genre. Pourtant je ne parviens pas à adhérer. Trop mécanique, trop aléatoire, trop de détails avec lesquels se prendre la tête pour un résultat qui ne me semble pas à la hauteur.
Je ne suis peut-être pas fait pour les jeux coopératifs. Pourtant j'avais beaucoup aimé les Chevaliers de la Table Ronde et Pandémie. Mais je ne trouve pas que ce soit des types de jeux qui gagnent à devenir trop complexes. L'interaction et les échanges entre joueurs sont au coeur de ces jeux, et par définition ils sont soumis à beaucoup d'incertitude, surtout lorsqu'on introduit un traître.


Complexité
95%
Matériel
72%
Règles
72%
Ambiance
72%
Thème bien exploité.

Répétitif.