Die Baumeister von Arkadia

DIE BAUMEISTER VON ARKADIA

Jeu deRüdiger Dorn



bâtiments
construction
ouvriers
2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
60 mn
Edition Ravensburger   2006
Impact de la langue : non








DescriptionParties

Présentation du Jeu

Die Baumeister von arkadia est proposé dans une grande boîte rectangulaire, de même format que Indigo et Labyrinthe. Elle contient :

  • Un plateau de jeu plié en 2 représentant la zone de construction, avec par endroits des campements. Sur les bord se trouve des emplacements pour les tours de construction de la forteresse.
  • Un petit plateau de 10 cases, correspondant au site de la forteresse.
  • 40 cartes édifices,
  • 40 édifices de formes 7 formes différentes, rappelant des briques de Tetris,
  • 4 paravents en forme de tentes aux couleurs des joueurs,
  • 44 ouvriers en plastique aux couleurs des joueurs,
  • 24 ouvriers neutres, beiges,
  • 88 sceaux de 4 couleurs (rouge, blanche, noire ou rouge),
  • 28 tours en plastiques, identiques à celles de Torres, représentant les blocs de pierres utilisés pour la construction de la forteresse. Avant la première partie on doit coller sur la partie supérieure de chacune d'elle une tuile représentant un sceau.
  • Des coffres de 1, 5 et 10 pièces d'or.

Le chantier de construction de la forteresse est placée dans la zone centrale du plateau, en prenant soin de ne pas recouvrir de case de campement. Pour les première partie une disposition avec quelques bâtiments déjà construits, est proposée en fin de règle.
Chaque joueur en reçoit 4 cartes bâtiments, 3 ouvriers et un paravent de sa couleur, ainsi que 1, 2 ou 3 ouvriers neutres (selon le nombre de joueurs).


Déroulement d'une Partie

A son tour, un joueur doit effectuer 1 action parmi :

  • Placer 1 bâtiment : Défausser la carte correspondante et placer la tuile du bâtiment de façon à ce qu'elle soit adjacente à au moins un autre bâtiment ou un ouvrier. Un sceau de la couleur indiqué sur la carte est placé sur la tuile.
  • Placer un ou plusieurs ouvriers autour d'un bâtiment.

Lorsqu'un bâtiment est complètement entouré, par d'autres bâtiments et/ou des ouvriers, il est décompté. Chaque ouvrier aux couleurs des joueurs rapporte à son propriétaire 1 sceau de la même couleur que celui posé sur le bâtiment. De plus, le joueur dont l'action a provoqué ce décompte doit :

  • prendre le sceau présent sur le bâtiment
  • Placer une nouvelle tour dans la forteresse
Le fait d'ajouter une tour à la forteresse, va faire varier le nombre de sceaux visibles du dessus de la forteresse. Or c'est ce nombre qui détermine la valeur des jetons sceau de chaque couleur.

En plus de son action obligatoire, un joueur peut effectuer une action facultative en défaussant l'une de ses bannières. Elle lui permet de prendre 2 nouveaux ouvriers de sa couleur dans la réserve et d'échanger tous les sceaux qu'il souhaite contre leur valeur actuelle en or.

Lorsque les 2 premiers niveaux de la forteresse sont achevées, chaque joueur procède à un dernier tour de jeu et la partie prend fin. Les joueurs échangent les sceaux qu'il leurs reste derrière leur paravents contre leur valeur finale en or. Le joueur le plus riche l'emporte.

Parties jouées : 4
Parties commentées : 3

01/07/2017 - 1 partie
Une nouvelle partie à 3 joueurs, dont 1 qui découvrait le jeu.
Ayant été particulièrement séduit par nos dernières parties, nous ressortons le jeu afin de l'éprouver avec un autre joueur. Le résultat est toujours aussi convainquant.
Il nous est toujours aussi difficile de construire une stratégie quelconque, mais il est malin, très interactif, ce qui n'est pas si courant pour un jeu allemand, fluide et finalement assez rapide. En somme, que du bon...

24/06/2017 - 2 parties
2 nouvelles parties à 3 joueurs.
La période est assez calme côté nouveautés, alors plus de 10 ans après sa sortie nous revenons sur ce jeu dont nous n'avions fait qu'une seule partie à l'époque.
Nous sommes clairement dans du typique allemand, un peu froid et abstrait, mais très malin. Et cette fois l'interaction est très forte. En effet, nous passons notre temps à compléter des bâtiments posés ou "avancés" par nos adversaires, ainsi qu'à modifier les valeurs de sceaux dans l'espoir d'augmenter nos gains et d'abaisser ceux des autres.
Le jeu est fluide et nous a tous fait une bonne impression, mais j'ai vraiment du mal à trouver une stratégie efficace. Je termine d'ailleurs 3e et 2e, toujours à bonne distance du vainqueur.
Il faudra vraiment y revenir rapidement pour creuser un peu les différentes façon de jouer.


Verdict


Complexité
57%
Matériel
96%
Règles
72%
Ambiance
48%
Original

Abstrait