Pandémie

PANDÉMIE

Jeu de

Matt Leacock

2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
45 mn
Edition  Filosofia  2008
 
Impact de la langue : oui

cartes - coopératif
Pandémie est un jeu coopératif dans lequel les joueurs unissent leurs forces pour combattre 4 maladies qui menacent la planète entière. Ils devront exploiter aux mieux les talents de leurs différents personnages afin de trouver les 4 remèdes qui permettront de sauver l'humanité.












DescriptionParties

Présentation du Jeu

La boîte de Pandémie est de même dimension que celles des derniers jeux Warfrog (Brass, Byzantium, Perikles).
Elle contient un plateau plié en 4 et sur lequel est dessinée une carte du monde. 48 villes y sont représentées, 12 dans chacune des 4 couleurs correspondant aux 4 virus à combattre. On trouve également des emplacements pour les différentes cartes et pions utilisés durant la partie, ainsi que 2 échelles : une d'éclosion, et une de vitesse de propagation.
  • 5 pions joueurs
  • 6 stations de recherche
  • 4 marqueurs remèdes
  • 1 marqueur d'éclosion
  • 1 marqueur de vitesse de propagation
  • 96 cubes maladie (24 de chaque couleur).
    Attention : recomptez bien vos cubes avant de démarrer une partie car leur nombre peut varier, mais 24 doivent être utilisés par couleur.
  • 59 cartes joueur, comprenant 5 événements spéciaux et 6 épidémies
  • 48 cartes de propagation
  • 5 cartes rôle : médecin, scientifique, répartiteur, expert aux opérations, chercheur.
  • 4 aides de jeu
Chaque joueur reçoit une carte rôle, lui indiquant le personnage qu'il jouera pendant la partie. Les pions des joueurs sont tous placés à Atlanta avec une première station de recherche.

Les cartes propagations sont mélangées et les 9 premières vont déterminer les foyers initiaux des maladies (18 cubes). Les joueurs reçoivent ensuite chacun 2, 3 ou 4 cartes, selon le nombre de participants.

Enfin les cartes épidémie sont réparties dans le paquet de cartes joueurs restantes. 4 seront utilisées pour les premières parties, puis 5 par la suite, et les plus motivés pourront aller jusqu'à 6.

Déroulement d'une Partie

Chacun leur tour les joueurs vont effectuer 4 actions pour se déplacer à travers le globe et essayer de traiter les foyers d'infections virales.

Les actions de bases sont des déplacements, soit de proche en proche en suivant les lignes rouges du plateau, soit par avion mais en payant une carte, soit entre les stations de recherche.

Les actions spéciales permettent d'agir sur le terrain :
- Traiter la population = retirer 1 cube de virus de la ville dans laquelle le joueur se trouve. Si le vaccin de la maladie a été préalablement découvert, le joueur peux retirer tous les cubes de cette maladie présent dans la ville.
- Construire une nouvelle station de recherche, en défaussant une carte de la ville sur laquelle il se trouve.
- Partager des connaissances (= 1 carte) avec un autre joueur dont le pion se trouve dans la même ville, à condition que les cartes échangées portent le nom de cette ville.
- Découvrir un vaccin, en défaussant 5 cartes de la même couleur, et à condition de se trouver dans un station de recherche.

Chaque action peut être effectuées plusieurs fois, et il n'y a pas d'ordre pour leur exécution.

Les rôles incarnés par les joueurs leur confèrent des capacités supplémentaires.
Par exemple, le médecin peut enlever systématiquement tous les cubes d'infection, au lieu d'un seul, et si le vaccin est découvert, cela ne lui coûte même pas une action.
Le scientifique n'a besoin que de 4 cartes de la même couleur pour découvrir un vaccin. Le chercheur peut échanger plus facilement des cartes, etc...

A la fin de son tour, le joueur pioche 2 cartes pour refaire sa main puis joue le propagateur. Lorsqu'une carte épidémie est piochée, on augmente la vitesse de propagation des virus, une nouvelle ville est infectée, puis les cartes de la défausse de propagation sont mélangées et remises sur le dessus de la pioche. Ainsi, lors des prochaines phase de propagation (cf ci-dessous), les virus réapparaîtront dans les mêmes villes.

Phase de propagation : La vitesse de propagation indique le nombre de cartes de propagation qui sont piochées. On ajoute un cube du virus sur chacune des villes correspondantes.
Chaque ville ne peut pas contenir plus de 3 cubes d'un même virus. Si un 4ème cube doit être ajouté, une éclosion se produit. Elle a pour effet de contaminer les villes voisines, et d'augmenter le compteur d'éclosion.

Pour l'emporter, les joueurs doivent découvrir les 4 vaccins, avant que l'un des événements suivants ne survienne : 8ème éclosion, épuisement de la pioche de cartes joueur, épuisement des cubes d'une couleur.

Parties jouées : 6
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Pandémie"

Verdict

Les jeux coopératifs sont à la mode en cette fin d'année 2008 !
Il faut dire que par nature ils sont souvent moins effrayants pour les joueurs inexpérimentés car ils ne sont pas livrés à eux mêmes pour rivaliser avec des joueurs avertis. Ici tout le monde travaille ensemble pour combattre la mécanique du jeu.
La difficulté doit donc être finement dosée pour ne pas effrayer le novice, ni lasser trop vite l'expert. Elle est ici gérée par le nombre de cartes épidémies introduites dans la pile de cartes joueur. C'est simple et très efficace.

Mais la grande force de Pandémie c'est son ambiance.

On est rapidement sous pression, à mesure que les épidémies s'étendent et que les éclosions menacent. Et même si le thème est assez artificiel, il a le mérite d'être original et de coller parfaitement bien à l'aspect coopératif du jeu. Mieux encore, il contribue parfaitement à l'ambiance tendue de la partie, où l'arrivée de chaque carte épidémie est toujours un grand moment.

Pourtant chaque partie ne consiste finalement qu'à optimiser l'utilisation des pouvoirs et des actions des personnages en présence.
Et seulement 5 personnages différents avec 1 ou 2 pouvoirs chacun, c'est assez peu pour assurer à la fois le renouvellement des parties et la diversité tactique. Mais même si on peut émettre quelques réserves quant à la durée de vie du jeu, il est très prenant et addictif. On a envie de gagner, et comme les parties sont courtes, elles peuvent s'enchaîner facilement.

Enfin il est important de noter que la coopération n'a pas toujours que des avantages. Il peut arriver que des joueurs prennent un peu trop la main sur la partie, imposant leurs décisions aux autres. Pandémie se prête bien à ce travers de part sa simplicité et son mode de coopération totale (contrairement aux Chevaliers de la table Ronde par exemple où il peut y avoir un traître). Restez donc bien vigilants lors de vos parties, afin que tout le monde participe pleinement à ces 45 mn pour sauver l'humanité.

Un jeu coopératif original à la portée de tous.



Interaction

Règles

Matériel


- Simple
- Tendu
- Thème original
- La coopération se transforme parfois en domination
- Pions des joueurs peu pratiques