Die Händler

DIE HÄNDLER

Jeu de

Richard Ulrich
Wolfgang Kramer

2 à 4 joueurs
à partir de 12 ans
120 mn
Edition  Queen Games  1999
 
Impact de la langue : non

commerce - négociation
Die Händler est un jeu de commerce, dans la pure tradition du genre : achat, transport et vente. Malgré la renommé des 2 auteurs, à qui l'on doit entre autre les Princes de Florence et El Grande, il est passé relativement inaperçu. C'est bien dommage car même s'il n'est pas très original, il mérite toutefois qu'on s'y attarde un peu.




DescriptionParties

Présentation du Jeu

A grands auteurs, matériel de grand standing !
On peut dire que chez Queen Games on a pas fait les choses à moitié. La qualité de l'ensemble du matériel proposé est excellente, à commencer par le plateau de jeu qui est, à mon avis, l'un des plus beau du genre. On y retrouve 6 grandes villes européennes, reliées entre-elles par des chemins qui finissent par se rejoindre.
Le plateau comporte également la plupart des informations nécessaires au déroulement du jeu, depuis le prix d'achat et de vente des marchandises, jusqu'à l'échelle sociale, but ultime du jeu.

C'est vraiment très pratique d'avoir tout sous les yeux en permanence, sur le plateau principale, plutôt que de multiplier les plateaux annexes.

Après la découverte du plateau, on est également impressionné par le reste du matériel, toujours aussi soigné :
  • 3 grands chariots en bois qui serviront au transport des marchandises entre les villes,
  • Un pion messager cubique en bois,
  • 54 tonneaux de marchandise, en bois (9 par couleurs représentant chacune un produit : vêtements, vin, sel, nourriture, fer et soie),
  • 6 cubes de bois gris servant de marqueurs de bonus,
  • 2 grands cylindres en bois (marqueur du nombre de chariots arrivés, et de phase dans le tour de jeu),
  • 10 cartes de crédit (grises),
  • 15 cartes d'influence (vertes),
  • 8 cartes d'habiletés (rouges),
  • 4 roues de sélection de marchandises, avec chacune 2 aiguilles,
  • 2 lots de 4 blasons. Chaque blason représente un joueur,
  • 16 tuiles de mouvement (4 par blason, numérotées 1, 2, 3 et 4),
  • Des pièces de monnaies de 100, 500 et 1000 Florins,
  • 4 sacs, 1 par joueur pour y ranger son argent qui sera tenu secret tout au long de la partie,
  • Des autocollants à mettre en place sur les chariots et le pion messager,
  • 1 tableau décrivant les phases de jeu.
Vous aurez donc compris qu'en plus d'être particulièrement soigné, le matériel est abondant. Difficile de ne pas avoir envie de jouer avec tout ça...

Déroulement d'une Partie

Les joueurs commencent par choisir leur blason et prennent le matériel associé (roue, tuiles de mouvement, blasons), ainsi que 5000 Florins.
On attribue ensuite les habilités spéciales, à raison de 2 par joueurs. Un variante pour joueur expérimentés permet d'acquérir ces cartes aux enchères, mais pour les premières parties, des paires relativement équilibrées sont proposées dans la règle et distribuées aléatoirement, contre le paiement de leurs valeurs : 1000 Florins.

Ces compétences particulières vont d'entrée de jeu créer des différences entre les possibilités offertes à chacun des joueurs et donc dans leurs stratégies.

Ensuite, la partie à proprement parler commence. Chaque tour de jeu est composé de 6 phases.
  1. Achat des marchandises
  2. Enchères et chargement des chariots : Pour chaque chariot une phase d'enchères permet de déterminer le "chargeur". Ce joueur aura le privilège de charger gratuitement jusqu'à 3 tonneaux d'une marchandise sur son chariot, alors qu'il pourra faire payer les autres joueurs, qui de plus ne pourront charger que 2 tonneaux maximum, et de marchandises différentes de celle du "chargeur".
  3. Mouvement des chariots et du messager : Les mouvements des chariots sont régis par les tuiles de mouvement. Les joueurs choisissent parmi les tuiles dont ils disposent celle qu'ils souhaitent utiliser. Ils la retourne et elle ne sera plus disponible au tour suivant. Lorsque les 4 tuiles ont été utilisés et donc retournées, elles redeviennent toutes disponibles.
  4. Modification des prix des marchandises : les joueurs choisissent avec leurs roues jusqu'à 3 marchandises dont ils vont augmenter le prix (aussi bien prix de vente que d'achat). La difficulté étant qu'une marchandise qui atteint le plafond sur le tableau des tarifs retombe immédiatement au plus bas, lors de l'augmentation suivante.
  5. Vente des marchandises : si au moins un chariot est arrivé en ville, les marchandises qui étaient dessus sont vendues au tarif actuel. De plus, chaque marchandise vendue qui n'est pas produite dans cette ville, rapporte un bonus supplémentaire.
  6. Statut social : tous les joueurs doivent confirmer leur niveau social et acquitter une somme dite d'entretien. Ensuite il peuvent choisir d'augmenter leur niveau social (jusqu'à 2 niveaux par tour), en payant le montant correspondant. Ce tarif augmente avec le nombre de chariots arrivés en villes depuis le début de la partie.
    Si un joueur ne peut payer la somme due à son niveau social, il régresse jusqu'au premier niveau qu'il est en mesure de payer.
Lorsque 8 chariots sont arrivés à destination (6 seulement à 2 joueurs, et 7 à 3), la partie se termine à l'issue de la dernière phase du tour.
Le joueur qui a le statut social le plus élevé gagne la partie.

Variante avec négociation

Parmi les variantes proposées dans la règle, on trouve celle dite de négociation qui propose de conserver les règles et d'y ajouter la possibilités d'effectuer toutes sortes de négociations, pour peu que celles-ci soit effectuées à voix hautes et tenues.
La négociation proposée dans la règle de base ne porte que sur le coût de chargement des chariots ce qui pouvait sembler un peut frustrant pour un jeu de commerce. Avec cette variante on est plongé totalement dans cet univers marchand, et la physionomie de la partie n'est plus du tout la même...

Parties jouées : 3
Parties commentées : 0

Il n'y a pas encore de partie commentée de "Die Händler"

Verdict

Die Händler m'a laissé une sensation un peu bizarre à la fin de chaque partie. Le jeu est sympa, très beau, la mécanique tourne plutôt bien, et d'ailleurs on ne s'est pas ennuyé du tout, mais il m'a manqué quelque chose, un peu plus de liberté ou de possibilités tactiques.
Les choix à faire sont souvent guidés par la situation de jeu et les habiletés spéciales ne m'ont pas toujours convaincu. Leur équilibre me paraît discutable, ou tout au moins certaines sont probablement plus facile à jouer que d'autres. J'aurais bien vu une phase durant laquelle on les met aux enchères, mais à chaque tour de jeu, ce qui aurait permi à chacun de pouvoir les utiliser toutes.

Die Händler est un jeu de commerce, dont le thème est très présent.
Il faut savoir gérer ses dépenses, que ce soit pour les marchandises, leur chargement et son statut social, et optimiser ses revenus.

La part de négociation est faible dans la règle de base, mais suffit pour apporter une incertitude qu'il n'est pas toujours facile de gérer. Il est ainsi possible pour un joueur un peu plus riche ou dépensier, lors des enchères pour le poste de "chargeur", d'essayer de bloquer les autres.
Pourtant, il sera certainement plus profitable de savoir coopérer, car si vous êtes tout seul à avoir des machandises dans un charriot, il risque de ne pas avancer très vite, et sera vulnérable (carte d'influence rupture d'essieu par exemple).

La règle avancée permet d'aller plus loin dans la négociation, en envisageant par exemple des alliances, laissant ainsi une chance aux plus faibles de se refaire. Mais au final, le gagnant sera-t-il le meilleur à ce jeu, où le plus malin en négociation ?
Vous l'aurez compris, je ne suis pas très adepte de ce genre de choses qui le plus souvent conduit à dénaturer les mécanismes du jeu. La règle de base offre à mon avis un compromis plus intéressant.

Au final, malgré d'indéniables qualités je suis resté un peu sur ma faim et vous conseillerais donc de l'essayer avant d'envisager l'acheter.


Depuis 2004 Die Handler n'est plus édité. Le jeu ne peut donc être trouvé que sur le marché de l'occasion.

Un jeu de commerce qui malgré une mécanique robuste reste moins abouti que les meilleurs jeux du duo Ulrich-Kramer.



Interaction

Règles

Matériel


Qualité et beauté du matérielCalculatoire